Téléchargez Notre book

Acheter ou continuer de louer ?

Vous n’êtes pas propriétaire du logement dans lequel vous habitez, et vous envisagez de vous lancer dans un premier achat immobilier ? Acheter un bien immobilier est loin d’être anodin et ne se fait pas à la légère. Faut-il acheter ou continuer de louer ? Quelles sont les – bonnes – questions à se poser avant toute acquisition immobilière ? La question économique est bien sûr au cœur du sujet : cependant, ce n’est pas le seul élément à prendre en compte. D’autres critères peuvent faire pencher la balance en faveur de l’achat ou de la location.

construire ou continuer de louer

 

Achat ou location ? Les paramètres économiques et financiers

A première vue, c’est évident : il faut acheter plutôt que louer ! A quoi bon, en effet, payer un loyer chaque mois alors qu’on pourrait s’acquitter des mensualités d’un crédit immobilier ?
A long terme, un achat immobilier reste un placement sûr, qui vous permettra de vous constituer un patrimoine, et, très probablement_ c’est le cas presque partout en Loire-Atlantique, de Nantes à Pornic_ de réaliser une véritable plus-value à la revente. De plus, actuellement, les conditions financières sont très  favorables à l’achat, avec des taux d’intérêt encore très bas.

Ce raisonnement mérite cependant d’être poussé un peu plus loin, car chaque cas est particulier.

Les dépenses liées à la location et celles liées à l’achat

Pour savoir ce qui vous conviendrait le mieux, faites la liste des dépenses liées à votre logement en tant que locataire, et celles qu’il vous faudrait assumer en tant que propriétaire. Renseignez-vous sur le montant des différentes dépenses dans la commune sur laquelle vous vous projetez.
Pour l’option d’acquisition, partez du tarif d’une maison + terrain correspondant globalement aux besoins de votre famille. Une bonne base pour étudier votre budget, vos possibilités de financement et de remboursement.

 

En location, vous avez  à payer : En tant que propriétaire, vous devrez payer chaque mois :
– le loyer,
– les charges,
– des frais d’agence éventuels
– une cotisation d’assurance-habitation
– la taxe d’habitation, dont le montant varie d’une
commune à l’autre et selon la composition de votre foyer fiscal.
– les mensualités de remboursement de votre prêt immobilier
– une cotisation d’assurance-habitation
–  les charges de copropriété si vous achetez un appartement
–  la taxe foncière
–  la taxe d’habitation.

 

Au moment de la conclusion de votre achat, vous devrez également vous acquitter de frais de notaire.

En tant que primo-accédant, vous pouvez en outre bénéficier d’aides telles que le Prêt à Taux Zéro, qui rend  souvent l’achat particulièrement avantageux par rapport à la location.

Important : le calcul que vous allez effectuer devra être le plus réaliste possible : vous devrez en effet être en mesure de faire face aux échéances mensuelles de votre crédit immobilier ! Aujourd’hui, les banques plafonnent les remboursements immobiliers aux alentours de 30 % de vos revenus.

L’achat immobilier s’adresse donc plutôt à celles et ceux qui ont une situation assez stable, et qui sont en capacité de se projeter à long terme.  Pour qu’un achat immobilier soit valable, il faut rester dans le bien pendant plusieurs années afin d’amortir un certain nombre de frais inhérents à cette acquisition.

Et les autres critères ?

acheter ou continuer de louer

Évidemment, l’objectif premier est de se sentir bien chez soi.
En tant que locataire, il est bien plus difficile – voire impossible – d’aménager son logement comme on le souhaite, de le personnaliser vraiment. Le locataire est plus que limité dans les possibilités de travaux, dont beaucoup sont soumis à l’autorisation préalable du propriétaire. Il est aussi sécurisant de se projeter à long terme dans son logement, que l’on pourra revendre dans plusieurs années ou mettre en location si besoin.
S’ajoute parfois à cela un marché local tendu, sur lequel il est extrêmement compliqué de trouver des biens disponibles à la location : cela règle quasiment la question, de fait, puisque l’achat est presque la seule solution !

Acheter un terrain et faire construire : un choix idéal !

acheter ou louer

Si vous êtes convaincu(e) que c’est l’achat qui est adapté à votre situation et non la location, prenez le temps de bien étudier toutes les possibilités. Faire construire fait en effet partie des options intéressantes, que l’on soit un jeune couple qui démarre dans la vie, ou que l’on aspire à un certain niveau de confort et de bien-être.

En faisant construire, vous avez l’opportunité de faire faire un logement entièrement personnalisé, lumineux et aux standards de confort actuels.

Vous rêvez d’un coin bureau rien qu’à vous ? D’une suite parentale avec votre propre salle de bains ? Vous voulez une maison de plain-pied ?  Vous adorez les espaces de vie ouverts et vous rêvez d’une cuisine conviviale avec un îlot central ?
La construction, à la différence d’un achat dans l’ancien, peut répondre à la plupart de vos besoins et de vos envies. Car votre logement est conçu pour vous, en fonction de vos modes de vie.

constructeur maison st michel 44 pornic

Faire construire peut paraître complexe et long : cependant, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement dès l’amont de votre projet jusqu’à votre entrée dans les lieux, qui vous permet de sécuriser parfaitement votre démarche.
C’est précisément le métier de Macoretz scop, qui, grâce à son expertise et son savoir-faire, vous aide à choisir l’emplacement idéal pour votre maison – terrain en diffus ou en lotissement – et prend en charge pour vous le suivi des opérations de construction, qui ont lieu dans des délais maîtrisés.


> En savoir + sur Macoretz scop / sur ses savoir-faire / sur ses métiers tous corps d’état intégrés
> S’informer sur les offres du moment « maison+terrain » de Macoretz

Pour aller plus loin :
> Quelles solutions pour financer une construction de maison ?
> Les postes de dépenses d’une construction de maison
À lire sur le même thème