Téléchargez Notre book

Le nouveau Prêt à Taux Zéro reste une vraie opportunité pour les primo-accédants !

Aprement discuté dans le cadre de la Loi de finances 2018, et ardemment défendu par les fédérations professionnelles de la construction, le PTZ a finalement été reconduit sur l’ensemble des « zones ».
Plus ciblé, il demeure une belle opportunité et un coup de pouce déterminant pour les primo-accédants.

Définition du PTZ :

PTZLe prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt immobilier qui peut être contracté pour financer l’acquisition ou la construction d’un premier logement neuf servant de résidence principale. Une famille qui n’a pas été propriétaire de sa résidence principale durant les deux années précédentes redevient également éligible à ce prêt. Ce prêt vient compléter un prêt « principal » effectué auprès de tout organisme bancaire.

 

 

 

PTZ 2018, ce qu’il faut savoir :

Le PTZ est prolongé pour 4 ans pour des projets de construction sur les communes en zones C et B1. Ces zones correspondent aux territoires dits « tendus », le plus souvent en grande agglomération ou dans les lieux où l’évolution démographique est dynamique. Car c’est là que le foncier est rare et cher, là que l’accès à la propriété pour les primo-accédants est tout particulièrement difficile.

Le PTZ est prolongé en zone B2 et C jusqu’à fin 2019 seulement. Il s’agit d’une période de transition qui devrait conduire à la suppression ou à la forte réduction des aides sur ces zones plus rurales, moins « tendues », ou l’offre de terrains est plus nombreuse et plus accessible.

Il est important de noter que les critères d’attribution du PTZ sont inchangés, quelle que soit la zone.

  • Les plafonds de ressources sont restés les mêmes,
  • Le quotient familial (base de calcul de la durée du prêt et du différé de remboursement du prêt) ne change pas davantage,
  • Le coût maximal de la construction pouvant être financé par le PTZ est également maintenu.
Tableaux des plafonds PTZ – Documents non contractuels :
Tableau des plafonds PTZ - Documents non contractuels
Tableau des plafonds PTZ – Document non contractuel :
Tableau des plafonds PTZ - Document non contractuel

PTZ 2018, ce qui change vraiment :

Ce qui change vraiment, c’est le montant de l’aide allouée sous forme de prêt à taux zéro.
Alors que sur les zones A et B1, le PTZ peut représenter jusqu’à 40 % du coût total du projet, ce montant est désormais  plafonné à 20 % du montant sur les zones B2 et C.

Il vous revient donc, si vous êtes primo-accédants, de choisir entre investir dans une zone tendue, à un coût plus élevé mais avec davantage d’aides, ou de réaliser votre projet dans une zone plus accessible, avec une aide dorénavant plus restreinte, certes, mais non négligeable. Selon ses ressources, une famille de 4 personnes peut par exemple prétendre à un PTZ de 44 000 euros en zone B2, jusqu’à fin 2019 !

Connaitre la zone à laquelle appartient la commune de votre choix

Il devient donc stratégique pour votre projet de connaitre le zonage dont relève la commune sur laquelle vous souhaitez faire construire votre maison neuve.

Pour vous aider, Macoretz scop vous propose une carte du département de la Loire-Atlantique et son découpage en zones A, B1, B2 et C. Demandez notre carte !

Si le département de la Loire-Atlantique est très dynamique et attractif sur le plan démographique comme à Nantes ou sur son agglomération, comme à Pornic et sur toute la Côte de Jade, comme à Saint Nazaire et sur Presqu’île guérandaise, il reste de belles opportunités pour les primo-accédants !

Zonage A B C Loi Pinel Loire Atlantique
En savoir + > Connaitre votre zone d’éligibilité pour le PTZ – zonage des politiques du logement
À lire sur le même thème